La méthode des flux
Sommaire :  Un outil de l’analyse touristique territoriale
Partie qualitative de l’évaluation
Exemples d’applications
 
Partie qualitative de l’évaluation
 
Cette partie de l’analyse par la méthode des flux consiste à évaluer les caractères et comportements des touristes. Elle est réalisée à partir d’enquêtes de clientèles dîtes « cordon » ou « panel ».

Les résultats produits nous renseignent sur les origines géographiques, les dépenses journalières moyennes, les catégories socio-professionnelles des visiteurs comme sur les types d’hébergement utilisés, les principales activités pratiquées ou toute autre notion jugée pertinente.
L’intérêt majeur de la méthodologie des flux est d’apporter aux enquêtes de clientèles les éléments quantitatifs nécessaires aux redressements et aux pondérations.
Le Bureau d’Etudes F. Marchand fournit aux établissements en charge de ces enquêtes spécifiques tous les éléments utiles aux différents calages.

Les Applications

La méthode des flux trouve son application quelle que soit l’échelle territoriale envisagée, de la commune ou du site touristique jusqu’à l’échelle d’un pays. Le territoire à analyser doit cependant répondre à quelques critères :

  il doit présenter une saisonnalité de fréquentation

  le territoire doit avoir une attractivité touristique

  les départs en vacances de population permanente ne doivent pas être supérieurs au nombre de touristes enregistrés

Initiée en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la méthodologie des flux a été progressivement adoptée par la plupart des grandes régions touristiques françaises - Aquitaine, Bretagne, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes - autant pour des estimations régionales, départementales que locales.
Sur chacun de ces territoires les nuitées sont estimées d’une manière régulière et suivie. La Méthode des flux permet aussi de comptabiliser les excursionnistes (visiteurs à la journée).



 

© Bureau d’Etudes F. Marchand 2006-2015